10 bonnes raisons de se (re)mettre au tricot!

seComme beaucoup, j’ai appris à tricoter avec ma grand-mère au cours de mon adolescence… Avec des aiguilles droites et de la laine phildar aux couleurs criardes j’enchaînais péniblement les housses d’iPod pour les offrir à mes copines (Oui, c’était la mode à l’époque…). Je me suis même lancée dans une longue écharpe rayée multicolore que ma grand-mère de-tricotait et re-tricotait en secret quand je dormais tellement j’étais lente et irrégulière… La mode des iPod est passée et mon envie de tricoter aussi…

Et puis l’année dernière, ma copine Fanny (Aka treize coquelicot) s’est remise au tricot… Intriguée par ses aiguilles circulaires je me suis laissée tentée. Je ne sais pas si c’est le matériel ou ma maturité (32 ans ça change une femme), mais j’ai tout de suite accroché de nouveau avec cette technique. Etant enceinte (et toujours aussi lente à tricoter), je me suis tournée vers des petites pièces pour mon futur baby. Et ça à été le coup de foudre immédiat !

10 raisons de commencer le tricot

Alors voici 10 raisons pour lesquelles vous devriez donner une nouvelle chance à cette technique :

1- Les aiguilles circulaires : avec les aiguilles droites, je me crispais, laissait tomber par mégarde une aiguille tous les deux rangs…avançais péniblement et mes mailles étaient beaucoup trop serrés… avec les aiguilles circulaires tous ces problèmes se sont envolés !

2-Les apéros/gouters-tricots : c’est super facile de se retrouver tricoter : silencieux et facile à transporter c’est le loisir créatif idéal pour se retrouver entre copines ! Et si vous arrivez dans une nouvelle ville ça peux même être l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes via un groupe de tricot (comme knit baby one more time à Dijon).

4-Se réchauffer les mains (et éviter l’arthrose !) : rien de tel que garder ses mains actives lorsqu’il fait froid. Entre la circulation sanguine stimulée par l’activité et la présence de laine, vous n’êtes pas prêt d’avoir froid aux mains (argument super important si vous lisez cet article en plein été).

5-Se tricoter un pull qui tient vraiment chaud : c’est sure qu’avec les chaleurs estivales que l’on connaît en ce moment ce n’est pas l’argument qui vous motivera le plus, mais promis, cet hiver quand il fera froid vous serez super heureuse d’avoir une pièce en laine qui tient vraiment chaud.

6-Ne pas lâcher 200€ chez des petits haut ou Sezane. Parce que, oui, ce pull doudou est canon, mais il va boulocher au bout de trois lavages. Alors que vous pourrez trouver des laines de qualité à des tarifs très accessibles (pour vous donner une idée, mon pull Sunday sweater ma coûté moins de 40 € et est toujours aussi nickel après une saison).

7-Parfait pour occuper les heures perdues en salles d’attente. Ou les soirées pluvieuses. Ou des trajets en train….

8-Prévenir Alzheimer, se sortir d’une addiction ou réduire les risques de démences… Je ne pensais pas trouver autant d’études démontrant les effets positifs du tricot sur la santé !

9-La satisfaction du fait-main : c’est pareil avec tous les loisirs créatif, mais comme  le tricot est particulièrement laborieux ça procure encore plus de fierté (Oui, j’ai pleuré quand Baby O. à enfilé pour la première fois le petit pull que je lui avait tricoté … hormones de post-partum …?! je ne crois pas 😉 )

9-C’est plus vieillot. dans mes souvenirs, les modèles de tricot étaient plus has-been les uns que les autres, mais maintenant, il y a des créatrices très stylés (Bon, vous trouverez des châles immondes multicolore ou des body moulant en photos sur ravelry, mais allez faire un tour chez petite kitKnitting for olive, ou Charlotte sometimes et vous allez être convaincus !

10-Le tricot est un excellent anti-stress (même le Daily-mail le dit.) ! Personnellement rien de tel que pour m’occuper l’esprit et oublier tous les tracas !

 

Alors si vous êtres convaincus par mes arguments pour vous lancer voici les ouvrages ou petits objets que je vous recommande :

1-Je me mets au tricot de Lise tailor: Parfait pour reprendre les bases en toute sérénité.

2-Des aiguilles circulaire (j’ai celle de la marque Katia, qui sont corrects, mais je vous conseille plutôt Chiaogoo, addi ou Hiyahiya).

3-De jolis anneaux marqueurs (Une trombone ou une épingle à nourrice feront très bien l’affaire au début mais c’est quand même super joli non?).

4-Pour commencer, un livre avec plusieurs modèles c’est plutôt chouette. Ceux de Mademoiselle quincampoix (les tricots bébés) et Bocha_2m (le tricot des petits) sont très bien pour des modèles enfants.

5- Un kit pour ne pas se prendre la tête sur je choix de la laine en fonction du modèle. J’ai testé (et approuvé) les suivant : Tricotez-moi, Mlle quincampoix X Mamy factory, ou we are knitter.

6- Pour rêver des laines de luxes et faite main en France :Lain’amouré ou Yarn by Simone. Plus accessible j’ai aussi adoré tricoter les laines de Mamy factory (particulièrement archi-duchesse).

Voila, j’espère que cet article vous aura donné envie de vous y remettre… si vous n’êtes pas encore convaincu vous pouvez toujours vous laissez convaincre par la broderie

Punch needle : Comparatif entre l’aiguille DMC et l’Oxford

img_7724.jpgEn tout début de mois, j’ai eu la chance d’être invitée à une soirée à l’atelier des coupons de saint pierre pour découvrir la dernière punch needle de DMC. Le punch needle, si vous êtes passé à côté de cette nouveauté, c’est une des grandes tendances DIY du moment. J’avais d’ailleurs écrit un article au printemps dernier avec tous mes conseils pour débuter en punch needle.

Le fournisseur historique de punch needle est américain : Amy oxford et ses aiguilles du même nom. L’inconvénient de cette aiguille, c’est qu’elle est fabriquée en très petite quantité aux Etats-Unis, et c’est vite difficile de se la procurer (des sites en proposent à la vente en France, mais elle sont très régulièrement en rupture de stock, vous pouvez tenter votre chance ici par exemple!). Les autres alternatives disponibles jusqu’à présent étaient des aiguilles magiques en plastique, peu élégantes (et peu instagramables 😉 ) qui ne me tentaient guère. Heureusement, DMC est venu nous sauver la mise en lançant sa punch needle maison, avec un manche en bois très ergonomique et une aiguille en acier.

IMG_7710

La taille proposée par DMC est une aiguille n°10, elle est idéale pour travailler avec leur fil Natura XL dont j’adore le rendu pour un ouvrage de punch needle. Comparée à l’aiguille Ofxord en taille 14 déjà en ma possession, l’aiguille est plus large, donc plus adaptée pour des laines plus épaisses que celles que j’utilisais jusqu’à présent. Par conséquent, il faut également utiliser une toile avec trame plus lâche, adaptée à la punch needle. La plus facile à se procurer est la toile Aïda de chez DMC. Sinon vous pouvez également utiliser de la month cloth. J’ai essayé avec du lange comme avec mon aiguille oxford, c’est possible, mais beaucoup moins agréable…

Concernant l’enfilage, c’est légèrement plus sportif que pour la oxford punch needle : il faut utiliser l’enfile aiguille en bois fourni avec l’aiguille. Cela n’a rien de compliqué, mais le chas est relativement petit en comparaison à certaines laines. Une fois le coup de main pris cela va très vite.

A l’utilisation, c’est exactement comme la punch needle de chez Amy oxford, il faut avancer avec la pointe de la punch needle ouverte en direction de là ou l’on souhaite puncher et faire attention à ce que la pelote de laine soit bien libre pour que les boucles ne sautent pas ! Comme avec l’aiguille oxford, vous pouvez réaliser vos points sur l’envers (pour obtenir des boucles) ou sur l’endroit (pour obtenir de petits points « grain de riz »). Pour voir la punch needle en vidéo, j’ai réalisé des stories à la une sur mon compte Instagram.

IMG_7714

Pour conclure, l’aiguille DMC est moins facile à enfiler, mais tout aussi ergonomique à l’usage que l’aiguille OXFORD. Elle coute 10 euros moins cher et est plus facilement disponible, donc parfait pour se lancer dans cette nouvelle technique!

Si vous souhaitez vous lancer dans l’apprentissage de la punch needle je vous conseille de lire le premier article que j’ai écrit à ce sujet avec tous mes conseils pour vous lancer. Je vous conseille également les ateliers punch needle de l’atelier des coupons pour celles qui ont la possibilité de se rendre sur Paris. Vous découvrirez là-bas la punch needle DMC, et apprendrez à l’apprivoiser en repartant avec votre création !

IMG_7708

 

 

Upcycling – Pull haut les cœurs

DIY_Pull_coeur_St Valentin_Upcycling_Ce tutoriel a germé dans mon esprit la semaine dernière, et depuis, je n’avais qu’une envie : le réaliser ! C’est typiquement le genre de création que j’adore, facile et rapide à réaliser et effet waouh : on m’a arrêtée trois fois dans la journée dimanche dernier pour me demander d’où venait mon pull (fière !)

Pour ce tutoriel, j’ai acheté un pull bradé en fin de soldes chez H&M, mais c’est encore mieux si vous avez un vieux pull un peu fatigué aux coudes, ou rongé par les mites !
IMG_7571

 

Donc, pour ce tutoriel, vous aurez besoin de:

 

 

Pour commencer, imprimez le gabarit et évidez le cœur. Vous pouvez aussi laisser parler votre imagination avec tout autre motif… !

 

Essayez le pull, et déterminez l’endroit où vous souhaitez positionner les coudières. Placez le gabarit à l’endroit désiré. Positionnez le bloc à feutrer ou l’éponge propre sous la zone à feutrer.

 

Prenez un peu de laine à feutrer rouge, déposez la sur le pull, et commencez par piquer à plusieurs reprises. À force de piquer, les brins de laine à feutrer se mélangent avec la laine du pull, jusqu’à être entièrement mélangés. Cette technique s’appelle le « feutrage à sec » : c’est la même que celle que j’avais utilisée pour le doudou lapin. Recommencez, en ajoutant encore un peu de laine. Continuez jusqu’à ce que le motif soit complètement recouvert.

Pour l’entretien du pull, rien de plus que pour un pull habituel : utilisez le mode lavage « main » ou « laine » en machine, ou lavez votre pull à la main ! Si vous avez peur que votre laine feutrée déteigne sur le reste du pull, vous pouvez aussi lui faire prendre un bain d’eau chaude salée.

Hâte de voir vos réalisations !

pullcoeur

Comment débuter en punch needle ?

IMG_3857C’est la grande folie du moment, et j’avoue si j’ai succombé, c’est un peu grâce au phénomène de mode, et à la simplicité et rapidité apparente de la technique… Apparente….! Lors de mon premier essai de punch needle je me suis vite rendue compte qu’il fallait connaître quelques petites astuces avant de pouvoir apprécier véritablement la technique ! Je vous livre donc ici mes découvertes et conseils pour vous lancer sereinement.

Tout d’abord un point sur le matériel : Ce n’est pas forcément évident de trouver des punch needles en stock, et il existe tellement de modèles d’aiguilles magiques (oui c’est son petit nom français !) qu’il est dur de faire son choix!

Lire la suite

Pompons d’amour

IMG_5129Une variante encore plus déjantée des boucles d’oreilles pompons présentées ici.

Pour faire des boucles d’oreilles pompons d’amour en forme de coeur, all you need is:

IMG_5116

  • Une fin de pelote de laine rouge
  • De la chaînette dorée
  • Des attaches de boucles d’oreilles
  • Des anneaux dorés
  • Des pinces coupante et plate pour vous faciliter la tâche, mais ce n’est pas indispensable !
  • Une aiguille à feutrer (vous en trouverez chez cultura)
  • Une paire de ciseaux

 

Lire la suite